Vous êtes ici : Accueil > Evenements scientifiques > Evénements - Ecole doctorale > Ecole d’ Eté – Île de Gorée à Dakar (...)
  • Ecole d’ Eté – Île de Gorée à Dakar (Sénégal) - 11-15 juillet 2022

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  • Ecole d’ Eté – Île de Gorée à Dakar (Sénégal)

     

    11 au 15 juillet 2022

     

    Epistémologies du sud en territoires africains, entre discours et pratiques de recherches

     

    L’École d’Eté, qui se déroulera sur l’île de Gorée à Dakar au Sénégal du 11 au 15 juillet 2022, est un projet collectif impliquant chercheurs et chercheures de différents laboratoires de recherches en sciences humaines et sociales du Sénégal, Portugal, Brésil et de France ainsi que des représentants et représentantes des communautés brésiliennes et sénégalaises. Le projet est de co construire des réponses aux nombreuses interrogations qui émergent de l’usage des méthodologies de la recherche issues « du nord global » sur, avec, pour les territoires, terroirs, terrains des suds géographiques avec les suds épistémiques. L’Ecole d Eté sera accueillie sur l’Île de Gorée à Dakar car l’Ecole d’Eté est marquée par son engagement pour la justice sociale et cognitive pour la paix dans nos démocraties en crise. L’île de Gorée reste en effet, aujourd’hui, une mémoire de l’exploitation humaine et de la lutte pour la réconciliation et co-connaissance de la dignité humaine. Elle est un Patrimoine de l’Humanité qui apporte un témoignage exceptionnel sur l’une des plus grandes tragédies de l’histoire de l’humanité : la traite négrière. Cette ‘île mémoire’ raconte l’histoire de Gorée qui a été du XVe au XIXe siècle le plus grand centre de commerce d’esclaves de la côte d’Afrique occidentale.

    Par nos co-présences, le projet commun est de contribuer à approfondir la justice cognitive au monde, générée par la résistance contre l’exclusion, la dégradation et l’invisibilisation des plusieurs savoirs écologiques pour penser des modèles émergents de recherches post-abyssales (impliquant le pouvoir des savoirs invisibilisés des populations qui habitent des territoires vulnérabilisés par les héritages du système colonial-capitaliste). Autrement dit, le projet de l’Ecole d’été est de proposer un dispositif alternatif de formation à la recherche par la recherche pour travailler les alternatives de la recherche, à partir des expériences, savoirs et connaissances de chacun et chacune des participants et participantes. A partir des théories critiques et des Épistémologies du Sud. Il s’agira de promouvoir une écologie des savoirs du sud épistémique issu des traductions interculturelles, inter-politiques et écolinguistiques, pouvant contribuer à une interconnaissance pour une société plus juste, au-delà de la pensée abyssale qui insiste à une lecture mono-culturelle du monde.

    L’Ecole d’Eté est ainsi un tiers espace de co-apprentissages et nécessite une présence régulière sur les 5 jours. Elle repose sur les projets suivants :

    -Mettre en résonance nos questions de recherches dans le monde contemporain c’est-à-dire, faire émerger les caractéristiques socioculturelles, écologiques, éco- et translinguistiques des discours sur les pratiques et les pratiques du discours sur les pratiques de la recherche ; celles, telles que opérées en territoires, terroirs, terrains africains, au gré des événements politiques, socioéconomiques et géopolitiques et historique de la formation à la recherche par la recherche, en particulier au Sénégal.

    -Travailler des méthodologies des recherche non extractivistes, ni impérialistes à partir de l’expérience collective de deux recherches-actions en cours menées par une équipe pluridisciplinaire et internationale :

    -Le projet de l’École d’ Éco-Santé initié avec les habitants du village de Ngothie et l’équipe internationale pluridisciplinaire de l’Université Coopérative Internationale coconstruit à partir d’une cartographie sociale des savoirs communautaires, visant à sauvegarder les savoirs écologiques locaux pour initier une formation à l’agroécologie avec la population du village de Ngothie (Sénégal) visant la sauvegarde des semences, des plantes médicinales et l’amélioration de l’accès à l’eau par des citernes et assainissements.

    - Il s’agira par ailleurs de présenter les premiers résultats d’une recherche-action au Point Santé Darou Salam Capec implanté dans la ZAC Mbao à Dakar avec les personnels de soins, l’association AEADE co porteur du projet, et aussi avec l’ensemble des acteurs communautaires de prévention, le comité de santé, dans le cadre des dispositifs de l’économie sociale et solidaire.

    Enfin, il s’agira également de mettre en discussion le projet de doctorat international de santé monde avec les communautés, les étudiants sénégalais et les équipes de chercheur.es internationales.

     
     

    L’Ecole d’Eté débutera le lundi 11 juillet à 14 h 30 et se terminera le le vendredi 15 juillet à 13 h 30.

     

    L’Ecole d’Eté se déroulera dans les locaux du Centre socio-culturel Boubacar Joseph N’Diaye de l’Ile de Gorée à Dakar.

     

    L’inscription est obligatoire à l’adresse suivante :

    lucisiegesociale@univ-paris8.fr.

     

    Pour tout renseignement s’adresser à Farba Diouf : dioufonline2@yahoo.fr

     

    L’Ecole d’Eté est co-portée par LUCI, L’Université Coopérative Internationale dont le siège social est au Campus Condorcet, 14 cours des Humanités à Aubervilliers (France) https://luci.univ-paris8.fr/ au sein de l’UMR-CNRS LADYSS PARIS 8 (https://www.ladyss.com/) et de l’ Ecole Doctorales Sciences Sociales de l’ Université Paris 8 ( France) (https://sciences-sociales.univ-paris8.fr/)

    avec les participations suivantes :

    - L’Ecole Doctorale ETHOS, Université Cheik Anta Diop à Dakar ( Sénégal) ( http://ethos.ucad.sn/)

    - Le LARTES – IFAN à Dakar (Sénégal) http://lartes-ifan.org/ à l’Université Cheik Anta Diop à Dakar (Sénégal)

    - Le CODESTRIA, Conseil pour le Développement de la recherche en sciences humaines en Afrique https://codesria.org/fr/

    - L’IRL Centre d’excellence, Environnement, santé et société de Dakar https://umi3189.cnrs.fr/

    - L’UMR CNRS LADYSS 7533 Paris 8, (France) https://www.univ-paris8.fr/UMR-7533-Laboratoire-dynamiques-sociales-et-recomposition-des-espaces-LADYSS

    - La Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord, Aubervilliers (France)
    (https://www.mshparisnord.fr/event/epistemologies-du-sud-en-afrique/)

    - Le LISRA Le Laboratoire d’Innovation Sociale par la recherche action
    http://recherche-action.fr/labo-social/

    - Le Centre d’Etudes Sociales de Coimbra (Portugal) (https://www.ces.uc.pt/en) au sein de l’Université de Coimbra (Portugal)

    - La Fondation Oswaldo Cruz, Rio de Janeiro, au Brésil et son réseau des territoires : OTSS (Brésil) (https://portal.fiocruz.br/en/foundation) (https://www.otss.org.br/) et le Forum des Communautés Traditionnelles

    - L’Association AEADE : Association France Afrique pour le Développement par l’échange https://www.assoeade.org/

    - Les représentants et représentantes du village de Ngothie au Sénégal.

    - Le Point Santé CAPEC de la Zac de Mbao à Dakar au Sénégal.

    Pour tout renseignement scientifique : Jacqueline Descarpentries, UMR CNRS, LADYSS, PARIS 8, Université de Paris -Vincennes, Saint-Denis (France)

    https://www.ladyss.com/descarpentries-jacqueline

    Coordinatrice scientifique de l’Ecole d’Eté : jacqueline.descarpentries@univ-paris8.

     
     
    Prgramme Ecole d’été
     
    Affiche
    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page