Vous êtes ici : Accueil > ED Sciences Sociales, ville de (...)
  • ED Sciences Sociales, ville de Saint-Denis, Institut Convergence (...)

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  • ED Sciences Sociales, ville de Saint-Denis, Institut Convergence Migrations, GEMDEV et EXPERICE

     

    Journée d’étude

     

    Saint-Denis territoire de migrations (2) : chercheur.e.s, actrices et acteurs locaux.ales en dialogue 

     

    Mercredi 26 février 2020

    Mairie de Saint-Denis

    Place Victor Hugo

    Salle du conseil municipal

     

     

    Le contexte de mobilisation actuelle (retraites et LPPR) nous a amené à nous interroger sur la pertinence de maintenir ou non notre journée d’études, alors que nombre de motions appellent à une cessation des activités ordinaires dans la recherche https://universiteouverte.org/.

    Les débats ont été intenses dans notre comité composé de différents corps de métiers et d’institutions et nous avons abouti à la solution suivante : la journée est maintenue mais des temps spécifiques sont attribués à l’information et aux débats à la fois sur les projet de "Loi Pluriannuelle de Programmation de la Recherche" (LPPR) et ses conséquences pour la société civile (choix des recherches, des partenariats etc.) mais aussi sur celle du système de retraite et d’un fonctionnement moins solidaire de notre société, alors que la thématique des migrations appelle justement à un renforcement de ces solidarités.

     

    La présentation de la journée rappellera ces perspectives et renverra explicitement à deux moments indiqués sur le programme comme tels :

    - une session d’une heure pendant la pause méridienne (sandwich offert par l’ICM) : "LPPR et recherches locales"

    - une session d’une heure autour d’un verre (après la dernière table ronde) : "retraites, solidarités et migrations"

     

     

    L’idée d’une journée d’étude co-construite entre l’École Doctorale (ED) Sciences Sociales de l’Université Paris 8 et la Mairie de Saint- Denis part du constat de l’intérêt de porter à la connaissance des décideurs locaux des recherches en cours au sein de l’ED qui abordent des problématiques sur lesquelles ils sont amenés à agir. Ainsi, la question migratoire est présente dans le répertoire des thèses, où plusieurs doctorant.e.s, abordent les migrations selon différentes entrées. Les sujets sont traités en effet selon des approches qui se réfèrent au droit, à l’économie, à la sociologie, l’anthropologie, à la science politique, aux sciences de l’éducation à la géographie et à la géopolitique. L’Institut Convergences Migrations, qui a rejoint la démarche, regroupe également des chercheur.e.s de disciplines variées, travaillant spécifiquement sur les migrations.

     

    Le projet vise à faire se rencontrer et dialoguer chercheur.e.s et acteurs engagé.e.s sur ces thématiques et les différentes institutions présentes sur le terrain. La perspective est de favoriser les échanges sur leurs questionnements respectifs, leurs démarches, leurs expérimentations, leurs résultats et les conditions et moyens de collaboration. Il s’agira aussi d’identifier des questions émergentes ou des évolutions insuffisamment interrogées de ces problématiques anciennes. Nous souhaitons articuler les questionnements et apports des participant.e.s à l’échelle du territoire, et en croisant les échelles.

     

    Une première journée d’étude, organisée le 5 juin 2019, nous a permis de vérifier l’intérêt de ce format (http://www.sciences-sociales.univ-paris8.fr/spip.php?article1466). A la faveur de quatre tables rondes, des dialogues se sont amorcés entre intervenant.e.s et avec les participant.e.s. Dès cette première édition, l’importance du sujet et la richesse des thèmes à aborder nous a conduits à envisager la seconde. Il s’agira de poursuivre la réflexion sur certains des thèmes abordés ou soulevés (la question des langues notamment) et d’initier de nouvelles, notamment autour de l’activité économique et du travail.

     


    Programme de la 2ème journée d’étude organisée conjointement entre l’ED Sciences Sociales, la ville de Saint-Denis, l’Institut Convergence Migrations, le GEMDEV et EXPERICE sur le thème

     

    Saint-Denis territoire de migrations (2) : chercheur.e.s, actrices et acteurs locaux.ales en dialogue

     

    9H-9H20 Accueil, café, inscription

     

    9H20 Mot d’accueil de Jaklin Pavilla, maire adjointe Mairie de Saint-Denis, membre de l’association ANVITA

     

    9h30 : Présentation de la journée Christine Bellavoine (Mairie de Saint-Denis), Jean-Barthélémi Debost (Institut Convergences Migrations), Delphine Leroy (Université Paris 8, EXPERICE, affiliée à l’Institut Convergences Migrations) et Alphonse Yapi-Diahou (Université Paris 8, GEMDEV, Écoledoctorale Sciences Sociales)

     

    9H45 – 10h45 : Conférence introductive : « Le phénomène migratoire aujourd’hui »

    François Héran, Collège de France : Chaire Migrations et Société & Institut Convergences Migrations

     

    Échanges avec la salle

     

    10h45-11h Pause

     

    11H - 13H Table ronde : Accès à l’emploi et rapports au travail en situation de migration
    modération Clémens Zobbel , Université Paris 8

     

    Sébastien Jacquot, Paris 1 Panthéon Sorbonne, IREST : « La mécanique de rue à Plaine Commune : un travail informel par défaut ? »

     

    Joséphine ETOUNG , doctorante géographie Paris 8, Saint-Denis, LADYSS : « Auxiliaires de vie sociale en situation de migration. Conditions de travail et expériences de camerounaises en Île-de-France"

     

    Jean Fidèle Simba, doctorant Sciences de l’éducation Paris 8, Saint-Denis, EXPERICE : « L’invisibilité du travail des anciens MNA dans l’économie »

     

    Emeline Zougbede, sociologue, Université Paris Descartes, CERLIS, affiliée à l’ICM : « Rapports à l’emploi des migrants sans-papiers sub-sahariens dans le BTP, nettoyage, restauration ».

     

    Hélène Le Bail, politiste, CNRS, affiliée à l’Institut C. Migrations : « Travailleuses du sexe chinoises en région parisienne »


     

    Échanges avec la salle

     

     

    13H-14 heures – Pause (sandwich) débat : la Loi de Programmation Pluri-annuelle de la Recherche (LPPR). L’évaluation et le financement de la recherche, la place de la recherche dans le débat public.

     

     

    14H-15H30 Table ronde : Nommer les migrants, le travail de catégorisation
    modération Frédérique Fogel, anthropologue, CNRS, LESC - MAE - UP Nanterre affiliée à l’Institut des Migrations

     

    Olivia MERCIER, coordinatrice sociale antenne 93, association ACINA & Sara TILLERIA DURANGO, conseillère en insertion professionnelle association ACINA et doctorante en sociologie, Paris 8, Saint- Denis (CRESPPA/GTM)

     

    Bergamote Fernandez, chargée de mission Citoyenneté, Direction Relation aux Usagers Mairie de Saint-Denis

     

    Tessa Bonduelle, doctorante Anthropologie, Paris 8, Saint-Denis, EXPERICE : « Classer, précariser : sous-traiter la catégorisation des publics migrants aux associations en France ».

     

    Échanges avec la salle

     

    15H30 15H45 pause

     

    15H45 – 17H15 Table ronde : Langues : entre prescriptions et reconnaissances
    modération Carlos Semedo (Maison des langues)

     

    Elisa Ravazzolo, Université de Trento (Italie), Lettres et philosophie, « Médiation culturelle et intégration sociale : prendre la parole pour se raconter dans la langue de l’Autre »

     

    Amalini Simon, (psychologue clinicienne) Service pyschopathologique de l’hôpital d’Avicenne, "Programme hospitalier de recherche clinique « D’une langue à l’autre », un outil d’évaluation langagier transculturel : L’ELAL d’AVICENNE"

     

    Anna Stevanato, directrice Association Dulala (D’Une LAngue à L’Autre)

     

    Cécile Coudsi Carcedo, Collège Rosa Luxembourg , Aubervilliers : « La classe UPE2A »

     

    Échanges avec la salle

     

    17H15 -17H30 – Perspectives

     

    17h30–18H30 Échanges/débat autour d’un verre : LPPR, retraites, migrations et solidarités : quel modèle de société ?

     

    18h30 – 20H30 projection suivie d’un débat en présence du réalisateur

     

    Murs de papiers, documentaire, France, 2018, 78 minutes. Réalisation : Olivier Cousin.

     

    Une permanence de sans-papiers dans le quartier de Belleville à Paris, lieu protégé où se démêlent et se raccordent les fils des parcours de personnes migrantes. C’est le lieu où l’on s’attaque aux murs de papiers de la préfecture en détricotant obstinément les lois. C’est aussi un lieu chaleureux, de rencontres, de débats, une ruche humaine.
    Où comment les catégorisations produisent du hors la loi.

     

    Programme de la journée

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page